Entre deux ivresses

Ce ne devait être qu’un simple rendez-vous,
Un flirt innocent,
Deux âmes artistes, sensibles.
A la découverte du Musée des civilisations noires.

Ce ne devait être qu’une rencontre platonique,
Un moment d’évasion,
Entre arts et histoire,
Le présent ne devient alors
Que le support des corps.
Les âmes, elles,
Sont transportées.

Ce ne devait être qu’un débat d’idées,
Cependant de palabres en palabres,
Les langues se déliaient,
Les regards se dévoilaient,
Enfin, ils se voyaient.

Entre faim de connaissances
Soif de guerre d’idées,
S’était immiscée l’ivresse de découvrir l’autre.
De savoir si son souffle
Était aussi bouillonnant que son esprit.
Si cette langue si apte aux débats,
Pourrait déclencher des torrents.
Si deux esprits si complémentaires
Pourraient donner une explosion
De plaisirs charnels.
Si cette voix si affirmée,
Pourrait choir de soupirs
A peine contenus.

Quittant Apollon pour Poséidon,
Gorée offrant le cadre idéal
Afin que Priapus tisse ses fils invisibles.
Ce ne devait être pourtant,
Qu’une simple balade amicale.
Cependant, des fous rires
Aux petites tapes sur l’épaule,
De l’épaule à la cuisse,
La pensée s’éteint
Les sens s’allument.

Ainsi, plongés dans la divine contemplation
D’un soleil orangé qui se meurt derrière la grande bleue,
Négligeant cette brise fraîche,
Inapte à refroidir leurs chauds élans,
Tel un ultime hommage au jour qui se meurt,
Leurs lèvres s’effleurèrent tendrement.

Publié par NhappyLawyer

Le cœur au bout de la plume...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :